Comment sont réalisés les tests de qualité d'un préservatif ?

La certification à la norme ISO 4074:2002 et au marquage CE est obligatoire en Europe. C'est la certitude d'une qualité exemplaire du préservatif !

La qualité du préservatif est très importante pour sa bonne opération. Avant toute production, la matière première, le latex, subit déjà des tests de qualité. Ensuite, des tests sont effectués de manière arbitraire ou non au sein de chaque lot. Un lot représentant 500.000 préservatifs regroupés sous un seul numéro de série.

Le test de production : il permet par une expertise électrique, la détection de tension inadéquate dans le latex. Ce test est effectué sur chaque préservatif, avant emballage. Si le test est négatif, le préservatif est jeté.

Le test de perforation : il permet d'assurer la qualité du lot de préservatif, en remplissant de liquide des échantillons prélevés au hasard, en les plongeant dans un second liquide tout en ayant une tension électrique. Si cette dernière est perçue dans le liquide extérieur, il y a défaillance. Si plus d'une défaillance est relevée dans un même lot, c'est tout le lot qui est retiré de la production.

Le test d'éclatement : il mesure l'homogénéité du latex selon le nombre de litres d'air insufflés dans le préservatif et selon la pression de cet air.

La certification à la norme ISO 4074:2002 et au marquage CE est obligatoire en Europe. C'est la certitude d'une qualité exemplaire du préservatif !

Comment sont réalisés les tests de qualité d'un préservatif ?